Réforme de l’orthographe : pourquoi l’ognon rend grognon ?

3 votes

Des changements d’orthographe ont été proposés pour rendre le français un peu plus simple à écrire. Ils vont figurer dans les manuels scolaires à la rentrée. Mais certains n’apprécient pas.
 
Ognon, picnic, nénufar… Quelque chose vous choque dans l’orthographe de ces mots ? Pourtant, il est permis de les écrire ainsi depuis plus de 20 ans.
 
Révolution ?
Ces changements ne sont que des propositions faites en 1990 par l’Académie française. Ce qui change, c’est qu’à la rentrée, les livres d’école les prendront en compte. En tout, 2400 mots y changeront d’orthographe.
 
L’accent circonflexe peut être retiré quand il n’y a pas de risque de double sens : « s’entraîner » peut ainsi s’écrire avec un « i » ou avec un « î ». « Mûr », « dû » ou « jeûne » conservent en revanche leur accent.
 
Les traits d’union peuvent être supprimés, comme dans weekend et les « ph » peuvent se transformer en f.
 
Appauvrir ou simplifier ?
Certains craignent que ces changements n’appauvrissent le français. Mais l’ambition de ceux qui ont décidé ces changements était de le simplifier, pour, comme le souligne le linguiste [spécialiste des langues] Alain Rey : « donner aux enfants la possibilité de faire moins de fautes. »
 
Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 8-13 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu !   

Note cette actu

Aucun Commentaire

Valider