()

29/07/2010

La Pastèque

La Pastèque

On l’appelle aussi “melon d’eau” ou “Citrullus lanatus”. Ce nom est à la fois celui du fruit, mais aussi de la plante de la famille des Cucurbitacées dont il est issu. Cette plante rampante peut avoir des tiges longues de 2,50 mètres.

Ses feuilles sont plutôt triangulaires. Elles sont très découpées mais ont des lobes arrondies.
Ses fruits sont verts foncés, le plus souvent marbrés de blanc. Ils mesurent en général un peu moins de 40 cm.

Originaire d’Afrique, ce fruit est gros, lisse, a une chair le plus souvent rose mais peut parfois être rouge, jaune, verdâtre ou blanche. Ses graines sont noires, ou rouges. Quand il est mur, le plus souvent, ce fruit pèse entre 5 et 20 kilos. Mais si les “Sugar Baby” pèsent moins (de 3 à 4 kilogrammes), une autre variété, la “Yellow Belly” peut atteindre 35 kilos.

En Afrique australe (Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud), la pastèque est une plante spontanée !

Certaines pastèques, qu’on doit appeler “melon d’eau” se mangent. D’autres, appelées “pastèque à confiture”, “citre”, “courge gigérine” ou “courge barbarine”, qui n’ont rien de la famille des courges, pourtant, servent à plein d’autres choses.

Si ce fruit est si désaltérant, c’est qu’il contient 93% d’eau ! Par contre, ses vitamines sont plutôt rares. Mais il a plein d’autres qualités nutritionnelles. Avec peu de matières grasses, elle ne contient aucun cholestérol. En outre, la citrulline que ce fruit comporte sert à fabriquer l’arginine, un acide aminé capital dans la cicatrisation, la division cellulaire, l’élimination de l’ammoniaque… Elle contient aussi des antioxydants et ces vitamines : C, B1, B6 et A.

Plus une pastèque est lourde, plus elle est mure. Et quand on tapote sur sa coquille, une pastèque ne doit pas sonner creux.

La pastèque

La pastèque

  • Il n'y a pas encore de commentaire.