32
()

08/03/2016

Chiens de traîneau, les rois de la course

Lucie Lepine, musher François Boussiquet

Lucie Lepine, musher qui conduit son traîneau

Les championnats de France de Sports de Traîneau ont lieu à Bessans (Savoie), les 12 et 13 mars. Cette compétition réunit plus de 120 attelages sur des pistes allant de 6 à 35 km.
La course de traîneau est un sport à part entière. Une discipline avec peut-être un truc en plus : la complicité qui unit l’homme et ses chiens, ainsi qu’un profond respect de l’environnement.
 
Atteindre la perfection 
 
Le musher [meneur de chiens] vit avec ses chiens, les voit naître, les élève et les soigne. C’est ensemble qu’ils travaillent leur condition physique [leur forme] et ensemble qu’ils élaborent leur communication pour obtenir les meilleurs résultats. 
Les championnats de France de la discipline vont avoir lieu les 12 et 13 mars. Plus de 120 attelages vont s’aligner à tour de rôle sur la piste de Bessans (Savoie). Dans la catégorie pupille (10-11 ans), Lucie Lepine rêve de décrocher le titre.
Pour en savoir plus sur ce métier, rendez-vous sur le site de la Fédération Française des Sports de Traîneau.
 
L’INTERVIEW 
 
Lucie Lepine (10 ans) est musher. Elle prendra le départ avec ses deux chiens en catégorie pupille.
 
Depuis quand pratiques-tu ce sport ?
Depuis 6 ans. J’ai suivi mes parents qui pratiquent ce sport.
 
Qu’est-ce qui te plaît ?
Piloter les chiens. Il faut savoir bien les diriger, ne pas être méchant avec eux. Et parce que j’aime bien ça, travailler avec les chiens !
 
Tu prends bien soin d’eux ?
Oui. Le soir, je vais au chenil avec mes parents et on leur donne à manger. On regarde si tout le monde va bien. On examine leurs pattes pour voir s’ils n’ont pas de coupures ou de plaies. On vérifie qu’ils sont en bonne forme !
 
Il y a un chien que tu préfères ?
Je les aime tous. J’ai parfois des préférences, surtout quand ils sont petits. Mais il ne faut pas trop leur montrer, sinon il va y avoir de la jalousie.
 
Qu’est-ce qui est le plus difficile dans ce sport ?
C’est de tenir le traîneau. De ne pas le lâcher si je tombe. Parce que les chiens partent et ça peut faire des dégâts. Ce qui est difficile aussi, c’est de leur donner les ordres comme il faut et qu’ils me comprennent, qu’ils m’écoutent !
 
Tu vises le podium ?
J’essayerai de faire en sorte de ne pas avoir de problèmes durant la course, que mon temps soit bon et que je puisse être sur le podium !
 
Propos recueillis par Edith Alberts
  
 Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 8-13 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu !     

Source : JDE

Auteur : Edith Alberts

  • Il n'y a pas encore de commentaire.