3.56
()

24/03/2015

DJ : profession, maître du son

DJ : profession, maître du son

© Vanessa Meyer-Wirckel

Le rôle du DJ (disc jockey), jadis enfermé dans sa cabine de mixage, a beaucoup évolué ces dernières années. Certains sont devenus de véritables artistes, qui travaillent en studio, composent leur propre musique et remplissent les salles de concert.

 

Dans les années 1980, le disc jockey est un passeur de disques. Il se contente de diffuser des chansons en discothèque pour faire danser les clients le samedi soir. Aujourd’hui, on l’appelle DJ [didjè], et son travail ne consiste plus seulement à passer des disques : le DJ crée sa musique en mélangeant celle des autres. Il n’intervient pas qu’en boîte de nuit. Il anime des événements (soirées privées, défilés, mariages, anniversaires...).

 

Phénomène

Certains DJ sont aussi producteurs : ils créent leurs propres morceaux, se produisent en concert et font des albums. Le succès de David Guetta, le Français qui vend le plus de disques au monde, a mis en lumière ce métier de la nuit. Le phénomène a conquis toute la planète. Certains DJ sont devenus des stars. À eux seuls, ils remplissent des stades ! Ils font tant rêver les jeunes que des écoles de DJ ont été créées.

 

Parlez DJ !

Un mix : sélection et enchaînement de morceaux de manière cohérente.

Un remix : version modifiée d’un titre original existant.

Un sample : extrait de musique utilisé et joué en boucle dans une nouvelle composition musicale.

Un scratch : quand on fait tourner le disque vinyle d’avant en arrière pour créer un effet d’accélération (aigu) ou de décélération (grave).

Un beat : battement régulier.

BPM : battement par minute (mesure la "vitesse" d’un morceau).

Le dancefloor : la piste de danse.

  • doudoune090304 - 29/08/15

    j'aimerai trop etre dj

> Plus de commentaires