51
()

14/11/2017

E-sport : des jeux vidéo aux Jeux Olympiques ?

E-sport : des jeux vidéo aux Jeux Olympiques ? Capture d’écran Twitter @DaXeFiFa

En 2024 ou plus tard, un certain « DaXe » fera peut-être la une des journaux pour avoir remporté le titre olympique pour la France sur Fifa ?

Les joueurs professionnels de jeux vidéo vont-ils bientôt s’affronter aux Jeux Olympiques ? La question fait débat.
 
Tournois de football ou combats de boxe, tir sur grand écran… Disputer des compétitions sportives à travers des jeux vidéo, est-ce que ce sera bientôt possible aux Jeux Olympiques ?
Athlètes de la manette
Tout comme un sportif classique, pour atteindre le haut niveau, l’e-sportif [le joueur de jeux vidéo professionnel] doit avoir de la rigueur et une bonne hygiène de vie. Il s’entraîne plusieurs heures par jour, seul ou en équipe, pour améliorer ses performances et éviter les blessures. Souvent, il est encadré par un coach [un entraîneur].
 
Discussions
Pour Tony Estanguet, ancien champion olympique qui s’occupe d’organiser les JO à Paris en 2024, l’e-sport pourrait permettre d’attirer les jeunes. Il a entamé des discussions avec les acteurs de la discipline pour mieux la connaître et comprendre pourquoi elle a un tel succès. Mais il précise que « c’est le CIO (comité international olympique) qui aura le dernier mot ».
 
Présents aux JO 2018 ?
Les Jeux Olympiques d’hiver 2018 ont lieu à PyeongChang, en Corée du Sud. Dans ce pays, le sport électronique est une religion. Les meilleurs joueurs sont de vraies stars. Et les fans remplissent les stades pour assister aux compétitions. Il paraissait donc évident qu’en février prochain un tournoi e-sport soit organisé en marge [à côté] des JO. Cette compétition a le soutien du comité olympique. Elle sera retransmise sur Internet sur les sites officiels des Jeux de 2018.
 
CALENDRIER
- L’e-sport sera une discipline officielle aux Jeux d’Asie [2e événement réunissant plusieurs sports le plus important au monde après les JO] en 2022 à Hangzhou (Chine). On ne connaît pas encore les jeux vidéo concernés.
- En plus des 28 sports déjà présents aux JO de Rio 2016 (Brésil), d’autres pourraient être autorisés en 2020. Seule obligation : le nombre d’athlètes sélectionnés ne doit pas dépasser 10 500. Ainsi, l’escalade, le karaté, le skateboard, le surf et le baseball sont entrés dans le programme des JO de Tokyo 2020 (Japon).
- Quelles disciplines seront retenues pour les JO de Paris 2024 : billard, pétanque, squash, ski nautique, e-sport ? Les discussions auront lieu en 2019. La décision finale sera prise après les JO de 2020.
 
AVIS
Pour : Sophia Metz, 30 ans, est la créatrice de Meltdown, chaîne de bars pour fans d’e-sport partout dans le monde. La gameuse [joueuse] a expliqué récemment à la radio : 
« Les jeunes s’identifient plus à l’univers compétitif du jeu vidéo qu’à la compétition sportive. Il faut savoir qu’ils le vivent exactement comme si c’était un sport classique. C’est un excellent moyen de ramener un public plus jeune vers les Jeux Olympiques. »
Contre : En 2015, le champion britannique de snowboard Tim Warwood a protesté contre la présence de l’e-sport aux X Games d’hiver [compétition de sports extrêmes] à Aspen (États-Unis). Il expliquait à une radio anglaise : 
« Quand j’étais enfant, faire du sport signifiait être dehors, se dépenser, être à bout de souffle… Vous ne serez pas à bout de souffle en manipulant une manette de jeux vidéo. » 
 
 
Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 8-13 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu !

Source : JDE

Auteur : Edith Alberts

  • Il n'y a pas encore de commentaire.