3.66666666666673
()

07/07/2015

Que se passe-t-il en Grèce ?

Que se passe-t-il en Grèce ?

© DR

Les Grecs ont dit oxi (non en grec). Ils refusent le nouveau plan d'aide de l'Union européenne pour aider leur pays à sortir de la crise. Ce plan leur impose trop de sacrifices.

 

Pour faire fonctionner un pays, il faut beaucoup d'argent. Il faut par exemple payer les fonctionnaires (les policiers, les professeurs, ...).
L'argent de l'Etat provient des impôts et des taxes payés par les citoyens et les entreprises. Mais cela ne suffit pas toujours. Les pays peuvent alors se tourner vers les banques pour leur emprunter de l'argent.
La banque prête, mais en retour, il faut payer des intérêts. Par exemple, si on emprunte 10 euros, il faut en rembourser 11.

 

Une dette colossale

La Grèce a emprunté énormément d'argent aux banques. Tellement qu'elle n'arrive plus à rembourser. En 2010, sa dette s'élève à 350 milliards d'euros. Plus personne ne veut lui prêter de sous. Elle est obligée de demander de l'aide aux autres pays et à des banques.
En échange de leur aide, ceux-ci exigent que le pays fasse d'importants changements et de très gros efforts.
Pour les Grecs, cela signifie d'importants sacrifices. Le montant des retraites [argent versé aux personnes âgées qui ne travaillent plus] baisse. Les salaires baissent aussi, parfois presque de moitié. Le chômage augmente.
Pourtant, toutes ces mesures sévères (aussi appelées mesures d'austérité) ne produisent pas l'effet voulu. L'économie grecque ne parvient toujours pas à produire assez de richesses. Le pays a toujours et encore besoin d'aide. Les plans se succèdent, jusqu'au tout dernier, qui était négocié [en discussion] ces derniers jours.

 

Un plan d’aide trop sévère

Un nouveau plan d'aide qui demandait encore plus d'efforts aux Grecs. "C'est trop !", tape du poing sur la table le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Il ne veut pas de ce programme trop sévère pour son pays. Alors il décide de donner la parole aux Grecs. Ils ont voté dimanche. Ils ont dit "oxi" (non en grec).
Ils n'ont pas dit qu'ils voulaient quitter la zone euro [les pays qui ont l'euro comme monnaie], mais ils ont demandé qu'on les aide différemment. Certains pays de l'Union européenne en ont assez et ne veulent plus discuter avec la Grèce. D'autres, comme la France, veulent éviter le pire des scénarios : la sortie de la Grèce de la zone euro.

 

Actu extraite du Journal des Enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 8-13 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu !

  • Il n'y a pas encore de commentaire.