3.66666666666673
()

05/04/2016

Sur les traces des dieux d’Égypte

Sur les traces des dieux d’Égypte JDE

Dans le film « Gods of Egypt », déjà dans les salles, les humains tentent de défier les dieux.

Selon les croyances des Égyptiens de l’Antiquité, il fut un temps où les dieux régnaient sur Terre. Des dieux nombreux qui ont beaucoup en commun avec les hommes.
 
À l’origine il y avait le Noun, un liquide obscur. À la surface de ce sombre océan surgit une fleur de lotus. Dans cette fleur, un dieu enfant, au front lumineux.
 
La rébellion des hommes
Son nom est Rê. Il est le créateur de l’univers. Il donne aussi naissance à sa descendance. En prononçant simplement le nom de ses enfants, il les fait naître. L’un des quatre gardiens de son palais utilise les larmes de Rê, mêlées à la boue du fleuve Nil, pour créer les hommes.
 
Ceux-ci vont vivre sous le règne de Rê. Mais, désirant leur liberté, ils vont se rebeller. Rê donne alors l’ordre à sa fille, la déesse Hathor, de les exterminer. Pourtant, pris de pitié, il épargnera quelques survivants.
 
Une multitude de dieux
Ce récit est à l’origine des croyances des Égyptiens de l’Antiquité.  Persuadés que les dieux sont à leur côté chaque jour, ils les craignent et les vénèrent.  Les dieux de l’Égypte sont très nombreux. Chaque province, chaque ville a ses propres dieux. Puis certains deviennent plus « célèbres » que d’autres, leur culte se répand. Le monde invisible des dieux est la réplique [la copie] du monde des hommes. Et c’est aussi à l’image d’Osiris, sous forme de momie, que les hommes veulent faire leur dernier voyage vers la mort. Pour mieux revenir dans le monde des vivants.
 
Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 8-13 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu !     

Source : JDE

Quelques dieux de l'Égypte ancienne

Voici les dieux d'Égypte les plus célèbres, les connais-tu ?

  • Il n'y a pas encore de commentaire.