Une pièce, c’est d’abord une grande bobine de métal qui va être découpée, colorée, pressée, emballée. Explications.

    1. Découper

Une grande bobine de métal (en inox) de 3 tonnes est déroulée et une machine découpe de petites rondelles de métal : des flans, les futures pièces.

     2. Colorer

Les flans sont plongés dans un chaudron où se trouve un mélange de métaux fondus. Ils vont être colorés avec du cuivre, de l’aluminium ou du nickel.

     3. Frapper

Pour faire apparaître les dessins sur les pièces, on utilise un coin. Les dessins sont gravés sur ces petits cylindres [un tampon de forme ronde]. Ils vont venir frapper la pièce de chaque côté, comme un tampon, et y faire apparaître les dessins.

    4. Emballer

La pièce est finie. Elle est emballée avec les autres en attendant d’être emmenée vers la Banque de France qui la distribuera aux autres banques.

 

Où sont-elles fabriquées ?

Une seule usine en France a le droit de fabriquer des pièces de monnaie : celle de Pessac en Gironde, dans le sud-ouest de la France. La sécurité y est maximale.

Bye bye les pièces rouges ?

Marre des pièces de 1 et 2 centimes d’euro qui traînent partout ? « Oui ! » ont dit plusieurs pays de l’Union européenne. La Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas et l’Italie ont arrêté de les fabriquer, car cela coûte trop cher. En France, on y réfléchit aussi.

Des euros, mais pas que…

C’est la Monnaie de Paris qui est chargée de fabriquer les pièces en euro en France. Elle en produit environ 700 millions par an. Mais elle fabrique aussi de la monnaie pour près de 40 pays dans le monde.

Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 9-14 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu.

TEXTE : Caroline Gaertner

Source : JDE

Note ce programme

Aucun Commentaire

Valider