Le showdown est un sport qui ressemble beaucoup au tennis de table et un peu au air hockey.

Mais ce qui le rend si particulier, c’est qu’il se joue les yeux bandés.

Ouvre grand tes oreilles !

Être non-voyant fait parti des règles du jeu ”, explique Madjid Guitoune, membre de la commission showdown à la Fédération française handisport. Pour jouer au showdown, chaque joueur doit avoir trois choses : une raquette, un casque sur les yeux et… une bonne ouïe [capacité à entendre]. “ Ca demande beaucoup de concentration, d’écoute, d’orientation et de maîtrise de soi ” détaille Madjid Guitoune.

Marque des buts !

Comme au tennis de table, le showdown se joue à deux. Les joueurs se positionnent face à face autour d’une table rectangulaire séparée en deux par une vitre. De chaque côté, il y a un but à défendre. Chaque joueur doit essayer de marquer le plus possible. Mettre un but à son adversaire permet de gagner deux points, mais toucher la vitre avec la balle lui en donne un. Pour remporter le match, il faut en gagner au moins 11 et au minimum deux de plus que le joueur adverse. Et tout ça, sans rien voir ! Pas facile n’est-ce pas ?

 Un sport pour tous

À l’origine de toutes ces règles : Joe Lewis, un athlète canadien et aveugle. En 1977, il décide de créer un sport pour permettre aux personnes non-voyantes [aveugle] et malvoyantes [personne dont la vue ne permet pas de faire certaines activités comme lire ou écrire.] de jouer entre-elles, mais aussi avec des voyants. C’est pourquoi, il a pensé à un bandeau opaque [qui ne laisse pas passer la lumière] à mettre sur les yeux pour placer tous les joueurs sur un pied d’égalité [être égaux, ne pas avoir d’avantage par rapport à quelqu’un d’autre]. Son idée rencontre un vrai succès ! “ Aujourd’hui, le showdown est joué partout dans le monde et a de plus en plus de joueurs. C’est un sport conçu pour les déficients visuels [personne dont la vue est faible. Les non-voyants et les malvoyants sont des déficients visuels.], mais ouvert à tous. En France, le licencié le plus âgé a 80 ans ! ”, précise Madjid Guitoune.

Les meilleurs joueurs français

Ils s’appellent Elvina Vidot et Thibault Le Brun. Tous deux ont remporté le tournoi national français 2019 de showdown, pour la quatrième fois d’affilée. Ils devraient représenter la France aux championnats du monde 2022 de showdown et au Top 12, une compétition qui rassemble les 12 meilleurs joueurs européens, en 2021.

Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 9-14 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu.

Auteur : Marie V.

Note ce programme

Aucun Commentaire

Valider