Le chat miaule et la girafe fredonne

Le chien aboie, la vache meugle, la chouette hulule, le cheval hennit… Les animaux s’expriment par des sons spécifiques. Mais pas la girafe. Que fait-elle ?

Un trop long cou

Malgré son larynx développé, il est difficile pour une girafe de produire suffisamment d'air à travers son long cou et de créer des sons. Certains chercheurs ont suggéré que les girafes utilisaient des infrasons, tout comme le font les éléphants et les autres grands animaux pour la communication à longue distance. Plus récemment, une équipe de chercheurs a étudié la façon dont communiquent ces mammifères en écoutant des heures d'enregistrements. Ils ont pu constater que les girafes fredonnent.

Hum...hum…
Quand les girafes se couchent, on entend ce qu’on appelle un « huming » en anglais. On le traduit par « fredonner » en français. Mais ce n’est pas tout à fait cela. C’est un son qui vient des profondeurs du corps de l’animal et qui fait à peu près « hum », comme un soupir. Ce son pourrait être le résultat d’un rêve. Pour l'instant, les chercheurs n'ont pas pu découvrir si ces sons servaient à communiquer entre les girafes ou bien à se "présenter". 

Dico
 Larynx : organe situé à l'intérieur du cou et qui contient les cordes vocales.
Infrason : son que l'oreille humaine ne peut pas entendre.

 

Les girafes s'expriment avec leur corps
La girafe utilise son corps pour communiquer de différentes façons.

- La posture, si l'échine (ou le dos) est tendue ou pas
- La position des oreilles, comme pour le cheval,  par exemple
- L’écarquillement des yeux, comme la vache, si on voit beaucoup de blanc dans l’œil, c’est qu’elle éprouve de la crainte
- Le déplacement : si elle tape du pied, c’est qu’elle n’est pas contente.

Actu extraite du Journal des enfants. Le JDE, hebdomadaire national d’actualité pour les 9-14 ans, a son blog. Les jeunes internautes peuvent s’y exprimer, commenter les articles mis en ligne chaque jour, participer à des jeux. C’est un espace ouvert à tous ceux qui s’intéressent à l’actu. 

Auteur : Edith Alberts
Photo : DR

Note ce programme

Aucun Commentaire

Valider