La Nuit de l'Eau

37 votes

Pompe pour filtrer l’eau de la rivière

Des stations de pompages et de filtration temporaires ont été installées près de certaines rivières, afin que les camions de transport puissent en acheminer dans différents villages et endroits de la ville de Jérémie.

Haïti

Une grande épidémie de choléra sévit partout en Haïti et plus sévèrement dans certaines régions du pays. Des centaines de personnes combattent les symptômes de cette maladie, comme la déshydratation. L'UNICEF et ses partenaires soutiennent de nombreux centres de traitement, qui soignent les gens atteints.

Transporter l’eau

En voyageant sur les routes d'Haïti, il est possible voir de très beaux paysages, mais aussi plusieurs actions de la vie quotidienne tels que les gens qui vont chercher de l'eau, des petits magasins et des vendeurs de nourritures diverses. On peut aussi constater que les routes sont souvent inondées et que voyager sur de longues distances devient tout un défi.

Avoir accès à l’eau

L'approvisionnement en eau est l'une des préoccupations principales des familles haïtiennes. Que ce soit pour laver la vaisselle, pour se laver, pour boire ou pour arroser les récoltes, l'eau est un besoin absolument essentiel dans la vie courante. L'eau malpropre ou contaminée est aussi synonyme de maladies qui peuvent parfois entraîner la mort. Chaque jour, des milliers d'enfants doivent aider leur famille et aller chercher eux-mêmes, à l'aide de bidons, l'eau nécessaire pour la journée. En se rendant à une pompe, une fontaine, une source ou dans des rivières, ces enfants doivent souvent marcher des kilomètres afin de pouvoir ramener à la maison cette précieuse ressource.

Laver ses vêtements dans la rivière

Des habitants d'un village voisin profitent de l'eau de cette source afin de laver leurs vêtements.

La situation en Haïti

L’ouragan Matthew a provoqué la plus grande crise humanitaire que le pays ait connue depuis le tremblement de terre de 2010.

Filtrer l’eau des rivières

L'accès à l'eau potable reste un des enjeux les plus importants dans les zones frappées par l'ouragan Matthew.

Laury Thilleman

Laury est la marraine de la Nuit de l’eau depuis 2015.
« Jamais deux sans trois ! Je suis très fière de représenter une nouvelle fois les valeurs de l’UNICEF, à l’occasion de ce grand rendez-vous dédié aux enfants d’Haïti et de sensibiliser le grand public à la question de l’accès à l’eau potable ».

Camille Lacourt et Laury Thilleman

« Ma mission en Haïti à la découverte des programmes de l’UNICEF en 2014 m’a énormément marqué ! Alors c’est d’autant plus capital pour moi cette année, de contribuer à nouveau à l’action de l’UNICEF pour ces enfants qui ont vécu des situations dramatiques »,confie Camille Lacourt.

Nager pour la bonne cause !

Fais quelques longueurs pour les plus démunis tout en t'amusant !

Comme un poisson dans l'eau !

Va falloir y aller à fond dans la piscine !

Les photos de la Nuit de l'Eau

Note ce programme

Aucun Commentaire

Valider